Est-ce que la peinture est dangereuse pour la santé ?

Les maladies respiratoires, les cancers ou d’autres maladies proviennent parfois des matériaux insoupçonnés qui composent votre habitat. La peinture fait-elle partie de cette catégorie ? Si oui quelle est la solution la moins nocive ? Si ces questions ont attisé votre curiosité, les lignes suivantes sont là pour répondre à cette énigme.

Est-ce que la peinture à l’huile est dangereuse pour la santé ?

La peinture à l’huile, appelée « Glycéro » par les initiés, se compose de pigments, de résines, d’additifs, de métaux lourds et de solvants. Ces derniers dégagent des COV (composés organiques volatils) pendant et après sa pose.

Ce sont des substances neurotoxiques qui favorisent malheureusement les maladies rénales et respiratoires. On les tient aussi responsables de certains maux qui atteignent le foie et plusieurs organes du corps humain.

La résine peut provoquer des allergies pour les personnes très sensibles, comme les individus asthmatiques. Les additifs présents dans le produit sont toxiques pour la santé, surtout chez les personnes avec un système immunitaire à risque, comme les nourrissons ou les personnes âgées.

La peinture à l’huile est un produit dérivé de l’industrie lourde et de la pétrochimie, ce qui la rend extrêmement nocive pour les êtres vivants et leur environnement. Il n’y a qu’à sentir l’odeur quelques heures après les travaux : vous sentez tout de suite que c’est chimique et irrespirable.

Les métaux lourds comme le mercure, le plomb, l’arsenic, le cobalt sont aussi des substances neurotoxiques qui ont des effets négatifs sur les fonctions nerveuses. C’est dangereux pour les enfants, dont le cerveau est encore au stade de formation et de développement.

Peu de gens le savent, mais les composants toxiques présents dans le Glycéro continuent à être nocifs plusieurs mois après la fin des travaux. La raison est que les matériaux isolants piègent les gaz dégagés par les produits.

Quels sont les risques sanitaires pour la peinture à l’eau ?

Les peintures à l’eau ou acryliques dégagent moins de COV, mais les émissions durent plus longtemps. Elles sont également plus sournoises, car elles sont inodores.

Cela fait que les gens oublient d’aérer les pièces pendant les semaines qui suivent les travaux, ce qui contribue à une exposition plus importante.

Les peintures sous forme aqueuse contiennent des agents de coalescence très toxique : acétaldéhyde, éther de glycol …

Ces derniers sont particulièrement cancérigènes, il faut donc les éloigner à tout prix des femmes enceintes et des enfants en bas âge, ainsi que des personnes à risques.

peinture dangereuse ou non

Quelles sont les alternatives ?

Les peintures bio

Certaines enseignes dites « bio » prétendent mettre moins de COV dans leurs produits, par rapport aux peintures classiques. Cependant, ils contiennent encore beaucoup d’autres substances toxiques pour l’environnement et pour les hommes. Il suffit de lire les composants sur l’étiquette pour s’en apercevoir. Certaines marques de peintures synthétiques se cachent souvent derrière des labels écocertifiés. Par contre, les marques autorisées par NF environnement assurent l’absence de métaux lourds dans les produits.

En bref, le bio n’est pas sans danger, même s’il y a moins de toxicité dans les peintures. Ils sont plus chers par rapport aux peintures synthétiques classiques, pour à peu près le même résultat. Les conservateurs sont indispensables pour que le liquide puisse être stocké sur le long terme, et pourtant ils sont dangereux pour la santé.

Les peintures naturelles

Les peintures naturelles sont fabriquées par des matériaux biodégradables : l’argile, la craie, la chaux éteinte… Ils sont mélangés avec de l’eau et n’ont pas besoin de solvant, de métaux lourds et des autres substances toxiques comme le glycol. Pour trouver les meilleurs, on vous suggère d’aller sur www.enef.fr.

Vous devez quand même faire attention sur certains matériaux qui nécessitent des soins particuliers pendant l’application. À part cela, ces produits sont sans danger. Vous devez les acheter pour que votre santé et celle de vos enfants soient meilleures, en plus les prix sont assez abordables.

Obtenir des certifications écologiques coûte cher et compte beaucoup dans le prix d’achat de l’article. La plupart des producteurs de peintures naturelles n’ont pas les moyens de faire partie de ces labels élitistes. Cependant, leurs produits sont moins toxiques que les produits qualifiés de « bio », même s’il ne possède pas de certifications, et surtout moins chers !

En plus d’être tout à fait sans danger, ces peintures vous aident à rendre votre habitation plus saine. Les peintures naturelles possèdent des propriétés antistatiques, ce qui contribue à éliminer les acariens de votre maison par le biais de la réduction de la poussière. Quant à la peinture à chaux, elle vous protège contre la moisissure, grâce à une alcalinité élevée.

Il faut préciser qu’il y a des pots de peinture qui portent le nom « naturel », sans que ce soit le cas. Veillez toujours à vérifier la composition sur l’emballage. Ils peuvent contenir des produits dérivés du pétrole et des gaz toxiques.