Comment éviter d’être surendetté à la retraite ?

Ces dernières années, les retraités ont considérablement grossi le rang des gilets jaunes en vue des réclamations tenant à leur situation financière. En effet, croulant sous l’endettement et la précarité, aucune autre issue ne semble s’ouvrir à eux. La retraite, si elle est mal gérée, peut devenir un piège qui se renferme sur les seniors. C’est donc plus que vital de tout mettre en œuvre pour éviter l’endettement à l’excès. Si vous êtes sur le point de faire valoir vos droits à la retraite, voici pour vous des moyens pour ne pas être surendetté.

Établir un plan financier et le respecter

Selon plusieurs études, les frais moyens de vie d’une personne s’élèvent à 2900 euros. Ils regroupent tous les besoins de base : se vêtir, se loger, se nourrir, les soins, les frais d’auto. Un retraité doit donc établir son budget et le suivre. Cela lui permet d’anticiper sur les situations de crise et de ne pas se laisser surprendre.

De même, à la retraite, les pertes de revenus sont assez conséquentes. Nonobstant, il faut catégoriquement s’interdire tout nouveau crédit. Parfois, certains vont à la retraite en n’ayant pas fini de rembourser leur prêt immobilier. Ne souscrivez pas pour autant à un crédit à la consommation pour combler ce dernier. En cas d’accumulation, une astuce peut être de réaliser un rachat de crédit, ainsi vous serez plus serein face au futur.

De cette façon, vous allez obtenir deux années de répit. Vos dettes seront gelées pendant cette période. Vous aurez ainsi le temps d’y voir plus clair et de mieux vous organiser. Cependant, certaines situations peuvent bien vous y contraindre. Dans ces cas, contactez des crédits de consommations aux meilleurs taux. Prenez le temps de vous référer aux simulateurs en ligne. Vous pourrez ainsi vous tourner vers la banque qui propose un taux assez concurrentiel avec en prime de faibles mensualités.

Réduisez aussi vos dépenses. Vous êtes peut-être dépendants aux jeux de hasard, à la luxure ou à un certain mode de vie. Il est temps de faire l’intégralité de votre budget. Évitez l’épargne forcée. Si au départ l’idée est séduisante, elle peut bien vite devenir un piège. Prenez le cas d’un retraité qui au début de chaque mois verse 200 dollars sur une assurance vie. En plein milieu du mois, lorsque surviendraient des imprévus, il ne pourrait les retirer. A découvert, il se retrouve obligé de recourir à un emprunt ou de payer des agios. Faites donc des versements libres.

Enfin, il faut revoir et réviser ses contrats d’assurance. Ceci est capital vu qu’en activité, vous souscrivez pour la couverture de plusieurs risques. En revoyant votre contrat, vous serez peut-être surpris de constater que certaines couvertures ne sont plus nécessaires. N’hésitez pas à mettre le contrat à jour pour le faire correspondre à vos besoins actuels.

Continuer à investir durant la retraite

Quelle que soit la taille de votre avoir, il a tendance à diminuer et à s’épuiser s’il n’y a pas de nouvelle rentrée. C’est pourquoi, faites en sorte d’épargner une certaine somme avant votre retraite. Cela relève de la préparation qui se fait normalement pendant la période d’activité. Une fois à la retraite, investissez ce capital pour le valoriser. Un bon plan pour vous : le marché d’actions grâce à un PEA.

Vous pouvez également profiter de la fiscalité de l’assurance vie. Faites la répartition entre fonds euros à capital garanti et unités de compte. Il est bon de savoir qu’après 70 ans, les gains et les plus-values du montant mis sont 100 % exonérés.

Vendre sa résidence principale constitue aussi une excellente idée lorsque vous n’avez pas le nécessaire pour investir. Il est vrai que cette opération peut vous couter sur le plan affectif. Le lieu est revêtu des meilleurs souvenirs de vie. Cependant, il faut considérer d’autres aspects.

Au-delà de 60 ans, vous n’avez plus forcément des enfants à charge ou un trop grand espace dont vous n’avez plus nécessairement besoin. En termes d’entretien, il peut vous revenir cher et vos maigres pensions ne suffiront peut-être pas à tout couvrir en plus de vos besoins quotidiens. Revendu, vous pourrez investir dans une SCPI ou dans l’immobilier.

Bien réfléchir avant de devenir auto entrepreneur

Mener des activités pour s’assurer une rentrée d’argent à la retraite est une très bonne idée. Cependant, gardez en tête qu’à ce stade, vous n’avez plus la possibilité de déposer de dossier de surendettement. Vérifiez donc les tenants et les aboutissants avant de vous lancer. Calculez l’impact de ce nouvel avoir sur votre impôt sur le revenu. Si auparavant vous étiez non imposable, il est possible que vous le deveniez. Faites un business plan et n’hésitez pas à recourir à des agences spécialisées pour bénéficier de conseils.

Enfin, recourez aux aides financières. Elles vous seront d’une grande utilité. Il s’agit principalement du chèque énergie et de l’allocation personnalisée d’autonomie. Des services d’aides aux personnes également proposent d’alléchantes solutions. Enfin, les personnes à charge peuvent avoir droit à des aides que vous ignorez. Consultez le site mes-aides.gouv.fr pour en avoir le cœur net.

La retraite est le moment de profiter de ses acquis. Il est cependant indispensable de faire une bonne gestion de ces derniers pour ne pas se retrouver dans une situation de surendettement.